Bringing Balanced Fertilizers to the Market: Opportunities and Constraints (English & French Edition)

Bringing Balanced Fertilizers to the Market: Opportunities and Constraints (English/French Edition)

Rejoignez-nous à Abidjan, Côte d’Ivoire |
13-17 avril, 2015

reg

Download English Brochure >

Download French Brochure >

granular_fertilizer_new

About the Training


CONTEXTE

L’augmentation substantielle de rendements sur presque toutes les cultures devient une réalité en Afrique en raison de l’incorporation des nutriments secondaires et des micronutriments (NSMNs) dans les engrais NPK standards (azote, phosphore et potassium). Beaucoup d’agriculteurs réalisent de rendements médiocres quand ils utilisent les engrais NPK standards largement disponibles et souvent subventionnés parce que les déficiences en NSMNs limitent leur absorption. Les nutriments secondaires comprennent le soufre (S), le magnésium (Mg) et le calcium (Ca) tandis que les micronutriments sont le zinc (Zn), le cuivre (Cu), le manganèse (Mn), le fer (Fe), le bore (B) et le molybdène (Mo). L’incorporation des NSMNs dans les engrais NPK standards augmente les rendements et les retours sur investissements en engrais, encourageant ainsi leur utilisation par les agriculteurs.

L’ampleur des carences en NSMN est généralement méconnue parce que dans la plupart des cas, les engrais autres que le NPK ne sont que rarement inclus dans les analyses de sol. La cartographie récente des éléments nutritifs du sol en Ethiopie, au Rwanda, au Burundi et l’Ouganda montre plusieurs carences en NSMNs ainsi que les contraintes de l’acidité du sol dans certains pays. Les cartes suivantes (Figure 1), du Rwanda et du Burundi sont révélatrices de l’ampleur de ces carences. Outre les carences mises en évidence, les cartes montrent de larges étendues déficientes en phosphore, en calcium, en magnésium et en cuivre.

télécharger Plans >

La nutrition équilibrée des cultures est possible grâce à l’utilisation de produits fertilisants mélangés ou composés. Les engrais mélangés sont faits en mélangeant physiquement les matières fertilisantes. Les engrais composés ont des NSMNs incorporés dans les granules d’engrais. Les formulations sont conçues pour fournir les nutriments nécessaires pour la production selon les exigences spécifiques des cultures et du terroir. Les engrais mélangés et composés sont un moyen efficace pour assurer une plus grande efficacité dans l’utilisation des nutriments, l’augmentation de la productivité et finalement une meilleure rentabilité.

L’industrie des engrais mélangés et composés est bien établie dans presque toutes les économies agricoles développées et gagne du terrain dans de nombreux pays africains. Les engrais équilibrés peuvent être développés avec succès pour les marchés régionaux ou utilisés pour répondre aux besoins nationaux. Dans de nombreux pays, cependant, l’industrie des engrais a été limitée par un environnement réglementaire défavorable. La règlementation relative aux engrais vise à assurer que les produits disponibles sont efficaces et que les produits peu performants ne sont pas commercialisés sans scrupules aux agriculteurs.

Toutefois, ces règlementations ne tiennent pas compte souvent de nouvelles formulations d’engrais. Une société faisant le mélange d’engrais, par exemple, peut produire des mélanges innombrables pour répondre aux exigences spécifiques des cultures et du terroir.

Dans certains pays, pour chaque nouvelle formule d’engrais, il est obligatoire de passer par des tests et l’enregistrement. Ceci occasionne des longs retards et des coûts excessifs qui rendent les engrais mélangés non rentables et ne permettent pas à l’industrie dynamique des engrais de répondre aux différentes exigences du sol et des cultures. Dans d’autres cas, les engrais mélangés doivent entrer en compétition avec des engrais subventionnés sur un pied inégal.

Pour examiner et évaluer les possibilités, les contraintes et les options pour les engrais équilibrés, l’IFDC propose un atelier international d’une semaine qui aura lieu à Abidjan, Côte d’Ivoire, au cours de la période du 13 au 17 avril, 2015.

table

QUI DEVRAIT PARTICIPER?

L’atelier est conçu pour :

  • Les cadres superieurs et moyens travaillant dans des entreprises privées ou publiques impliquées dans tous les aspects de la production et l’approvisionnement des engrais. Cela inclut ceux qui sont impliqués dans les aspects technologiques, agronomiques, environnementaux, économiques, financiers et de définition des choix politiques.
  • Les partenaires de développement, appuyant le développement de marchés d’engrais dans les pays en développement, notamment les Communautés Economiques Régionales, les agences des Nations Unies et les autres agences internationales de développement, les ONG, les ministères et gouvernements africains impliqués dans l’agriculture, le commerce, la planification économique, les régulations, les choix politiques, l’approvisionnement, les normes de qualité, et les représentants des associations des fabricants d’engrais mélangés ainsi que celles de commerçants d’engrais, les organisations paysannes et les institutions financières.
  • Les représentants des sociétés d’engrais nationales et internationales, ainsi que des banques d’investissement et de développement, bénéficieront de l’atelier par l’accroissement de leurs connaissances et de leur compréhension des opportunités des engrais mélangés qui existent dans les pays en développement, particulièrement en Afrique.
  • Les conseillers techniques des décideurs gouvernementaux et les autres agents du secteur public qui sont responsables de la distribution et de la commercialisation d’engrais trouveront l’atelier extrêmement utile.

Les délibérations de l’atelier génèreront également une banque de connaissances aux universités. L’atelier se déroulera principalement en Français.

OBJECTIFS DU PROGRAMME DE L’ATELIER

Le programme de l’atelier de cinq jours vise à :

  • Mettre à jour les participants sur le développement des investissements en engrais mélangés et composés.
  • Discuter des facteurs limitant la production d’engrais équilibrés.
  • Informer les décideurs, les producteurs et les investisseurs sur des questions clés touchant les investissements en engrais et en leur production.
  • Définir des choix de politique solide pour la promotion des unités de fabrication d’engrais dans les pays en développement, en particulier en Afrique.
  • Renforcer les liens entre les participants provenant de différentes parties du monde.

 

METHODOLOGIE


Le programme comprendra des sessions formelles et des travaux de groupes. Des visites sur le terrain, y compris celle d’une unité de production des engrais composés et mélangés, des débats interactifs impliquant les participants et les experts seront partie intégrante du programme, en veillant à ce que les intérêts spécifiques des participants soient couverts.

Les thèmes clés de l’atelier seront développés en détail à travers la présentation d’un certain nombre de commmunications specifiques sollicitées. Un temps sera alloué à la discussion et au débat entre les experts invités et les participants à l’atelier. Les experts invités representeront un large éventail du secteur privé et des organisations nationales et internationales qui interviennent activement dans le développement des matières premières d’engrais, la fabrication d’engrais, la recherche et le developpement agricole.

Des séances de discussion/débat au cours de l’atelier seront organisés sous forme de table ronde pour s’assurer que toutes les données, les points de vue et les questions sont équitablement traitées. Les participants devraient participer activement à tous les débats et apporter leur contribution aux délibérations.

group_shot

Topics & More


CONTENU DU PROGRAMME DE L’ATELIER

L’atelier portera sur divers sujets, notamment :

  • L’augmentation de rendements que les engrais équilibrés peuvent générer.
  • L’ampleur des déficiences en éléments secondaires et en micronutriments dans plusieurs pays africains.
  • Le rôle des engrais dans la promotion de la croissance agricole, de l’alimentation et de la nutrition.
  • La situation et les perspectives sur les engrains dans le monde et en Afrique.
  • Les limites des recommandations d’engrais de couverture et de produits fertilisants pour accroître l’efficacité dans l’utilisation des nutriments.
  • Les contraintes affectant la disponibilité d’engrais équilibrés dans les pays en développement et en en Afrique en particulier.
  • Les questions de choix politiques affectant les investissements en engrais ainsi que leurs opérations.
  • Les choix politiques efficaces pour l’incitation du secteur privé à investir dans les unités de fabrication d’engrais.

L’EQUIPE DE L’ATELIER

L’équipe de l’atelier de formation inclura des spécialistes du domaine de l’IFDC ayant plus de 20 ans d’expérience et d’autres experts des organisations partenaires.

Travel & Fees


LE LIEU DE L’ATELIER

L’atelier de formation aura lieu à la Résidence Hôtelière IVOTEL située au cœur de la Cité du Plateau, le centre des affaires d’Abidjan. IVOTEL se trouve à proximité des attractions telles que la Cathédrale St Paul, L’International Club & Paintball Park et le Quartier Commercial de Treichville – la plaque tournante pour restaurants et loisirs. Situé à 14 km de l’aéroport international d’Abidjan, IVOTEL propose un service de navette gratuit pour ses hôtes. L’Hôtel dispose d’une piscine, un centre de détente et de bien-être, un service restaurant ainsi que d’un accès gratuit à internet à haut débit.

Les participants bénéficieront d’un tarif spécial de la chambre négocié par IFDC: 55,000 francs CFA (environ US $96) par nuit (toutes taxes comprises). Ce taux comprend également un petit déjeuner gratuit servi tous les jours de l’atelier. Les participants sont responsables du paiement de leur hébergement dès leur arrivée à l’Hôtel. Ce tarif est valable pour les réservations effectuées au plus tard le 13 Mars, 2015. Passée cette date, les réservations seront conditionnées à la disponibilité des chambres et seront offertes au meilleur tarif du moment.

Veuillez remplir ce formulaire de réservation de l’hôtel et le retourner par email à l’adresse sbrackin@ifdc.org AVANT LE 13 MARS 2015, afin de réserver votre chambre/transportation !

Hôtel Ivotel Abidjan
Plateau, Rue Gourgass
01 BP 1336 ABIDJAN 01

Contact: Philomène Kakou
TEL: +225 20 25 66 66 FAX: + 225 20 25 66 67
E-Mail: p.kakou@ivotel.com; ivotel@ivotel.com

Website: www.ivotel.com

VISA ET ASSURANCE MEDICALE

Les demandes de visa devraient être faites aussi tôt que possible. Il est recommandé aux participants non exemptés de visa d’entrée en Côte d’Ivoire d’introduire sans délai leur demande de visa à l’Ambassade de Côte d’Ivoire la plus proche. Toutes les vaccinations et autres formalités médicales requises doivent être effectuées. L’assurance médicale est à la charge des participants. Les frais du programme de formation ne couvrent ni assurances ni dépenses médicales.

REGISTRATION & PROGRAM FEE

Les frais réguliers du programme de l’atelier sont de 1650 dollars US par participant. Ce montant inclut un dépôt non remboursable de 250 dollars US. Il doit parvenir à l’IFDC au plus tard le 13 mars, 2015, quatre (4) semaines avant le début du programme. Les paiements reçus après cette date seront acceptés à la discrétion de l’IFDC et feront l’objet d’une pénalité de retard. Les participants auront la possibilité de profiter d’une réduction si leur inscription et leur paiement sont reçus par l’IFDC avant le 13 février, 2015.

Le montant des frais du programme de l’atelier, moins le dépôt, sera remboursé en cas d’annulations effectuées au plus tard deux (2) semaines avant le début du programme. En cas d’annulations effectuées entre deux semaines et une semaine avant le début du programme, 90% des frais versés seront restitués, et 10% des frais augmentés du montant du dépôt seront retenus pour couvrir les frais administratifs. Les annulations effectuées moins d’une semaine avant le début du programme ne feront l’objet d’aucun remboursement.

PAYMENT

Le paiement des frais du programme peut être fait:

  • (1) par chèque payable à l’un des bureaux de l’IFDC;
  • (2) par virement bancaire sur le compte de l’IFDC aux Etats-Unis Compte numéro 55281 Numéro ABA 062203955 First Metro Bank Avalon Avenue, Muscle Shoals, Alabama, États-Unis;
  • (3) par carte de crédit (MasterCard, Visa ou American Express).

Les frais d’inscription au programme comprennent la formation et les matériels de référence, tous les déjeuners et les pauses café / thé, ainsi que les transports locaux pour les visites de terrain. Les frais ne comprennent pas les billets d’avion, les frais d’hébergement, les dîners, les frais médicaux ou les frais de communication. Tous ces derniers frais relèvent de la responsabilité des participants.

About


A PROPOS DE L’IFDC

L’IFDC est une organisation internationale publique, sans but lucratif, destinée à accroître la productivité agricole et la production alimentaire par le développement et l’utilisation des nutriments des plantes dans des systèmes durables de production agricole. Basée à Muscle Shoals, Alabama, États-Unis, l’IFDC est engagée dans le développement des ressources humaines, la recherche et l’assistance technique en collaboration avec des organisations publiques, privées, nationales et internationales à travers le monde. Depuis 1974, l’IFDC a conduitplus de 700 ateliers formels de formation, des voyages d’études et des programmes de formation pour plus de 11,000 participants provenant de 150 pays. Les programmes ont couvert un large éventail de sujets, notamment la gestion intégrée de la fertilité du sol et l’utilisation efficiente d’engrais, la technologie de production d’engrais, la gestion des intrants agricoles par les distributeurs, le marketing compétitif, la gestion de chaîne d’approvisionnement, l’analyse des investissements, les réformes politiques et de nombreux sujets spécialisés.

A PROPOS DE L’AFAP

L’AFAP- le Partenariat Africain pour les Engrais et l’Agribusiness est un organisme indépendant sans but lucratif basé à Johannesburg, en Afrique du Sud. Il s’agit d’un partenariat entre l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA), l’Agence du Nouveau Partenariat pour le Développement (NEPAD) de l’Afrique, le Centre International de Développement des Engrais (IFDC), la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Agricultural Market Development Trust (AGMARK), avec le soutien de l’Union Africaine. L’AFAP est conçu pour compléter les initiatives en cours visant la promotion du développement des marchés privés des engrais en Afrique en accordant assistance et incitations aux agro-entreprises privées qui investissent dans les marchés des engrais en Afrique. L’objectif général est d’établir en Afrique des marchés des engrais durables et compétitifs qui améliorent la capacité des petits exploitants agricoles à s’approvisionner en engrais et à les utiliser. Actuellement, l’AFAP intervient au Ghana, Mozambique, Tanzanie, Ethiopie et Nigeria. Spécifiquement, l’AFAP vise à augmenter de 15 pour cent le nombre d’utilisateurs d’engrais et à au moins doubler l’utilisation d’engrais dans les pays où il intervient. Pour atteindre ces objectifs, l’AFAP a mis en place des Contrats de Partenariat d’ Agrobusiness (APCs) à travers lesquels les agro-entreprises privées internationales, régionales ou locales éligibles soumettent des demandes d’assistance de l’AFAP et, en retour, acceptent de réaliser des activités de développement des marchés significatives pour les agriculteurs ou les agro-entreprises locales.

POUR PLUS D’INFORMATIONS

Le Directeur de l’Unité de formation et de coordination des ateliers

IFDC
P.O. Box 2040 Muscle Shoals, Alabama 35662, U.S.A.
Téléphone: +1 (256) 381-6600
Fax: +1 (256) 381-7408
E-Mail: training@ifdc.org
Site Web:: www.ifdc.org

NOTE : En tant qu’une organisation sans but lucratif, l’IFDC ne finance ni ne parraine aucun participant.