COMMENT RELIER LES AGRICULTEURS AUX MARCHES EN AFRIQUE

COMMENT RELIER LES AGRICULTEURS
AUX MARCHES EN AFRIQUE

Rejoignez-nous à Abidjan, Côte d’Ivoire | 5 – 9 septembre, 2016

reg

Download French Brochure >

compost_one

A propos de la formation


CONTEXTE

Chaque campagne agricole, les membres d’un groupement de producteurs africains sont confrontés au même problème: comment se procurer les intrants dont ils ont besoin (semences améliorées, engrais de qualité et produits phytosanitaires) au bon moment, en quantité suffisante, à une distance raisonnable de leurs champs et à des prix abordables. Ils ont peu souvent les liquidités ou le crédit nécessaire pour acheter les intrants nécessaires. Après la récolte, les producteurs parviennent difficilement à écouler leurs produits. Souvent, ils n’ont pas d’autre choix que de les vendre sur le marché local à un prix modique. Ils ne sont pas organisés et n’ont la capacité ni de négocier de meilleurs prix ni de stocker leur production en attendant que les prix augmentent. Même les options de base permettant d’ajouter de la valeur à leurs produits ne sont pas à leur portée.

Quand il y a une forte hausse du prix des denrées agricoles, on s’attend que cette hausse soit pour les producteurs des pays en voie de développement une incitation à accroître leurs rendements et leurs revenus. Mais la rentabilité des petites exploitations agricoles dépend de l’accès en temps utile aux intrants de qualité à des prix abordables et de la possibilité de vendre leurs produits à des prix rémunérateurs. Un certain niveau d’organisation des petits producteurs est nécessaire pour leur faciliter l’accès aux marchés. Une meilleure connaissance des conditions d’accès aux marchés et des transactions sur des marchés concurrentiels est également requise. Les producteurs doivent avoir un meilleur accès aux informations sur les prix pour qu’ils puissent répondre aux incitations du marché et contribuer ainsi à améliorer la sécurité alimentaire au niveau familial et au niveau national. Enfin, des politiques favorables permettant le développement des liens entre les agriculteurs et les marchés sont aussi nécessaires.

L’exemple ci-dessus rassemble nombre de problèmes relevés dans la plupart des propositions de projets ayant pour objectif de relier les agriculteurs aux marchés par l’approche chaîne de valeurs. Cette approche fait du marché le moteur du développement. Les expériences de l’IFDC en Afrique au cours des trente dernières années, montrent que la demande du marché est un puissant facteur, mais qu’elle ne pourra conduire à une productivité accrue et une meilleure sécurité alimentaire que si elle est combinée avec d’autres composantes de la chaîne de valeurs. L’IFDC et les organisations partenaires ont développé une approche permettant d’organiser les producteurs et de renforcer leur pouvoir de négociation pour les relier efficacement aux marchés d’intrants et de produits agricoles.

L’approche «Systèmes et Entreprises Agricoles Compétitifs» (CASE) proposée par l’IFDC permet le développement de «pôles d’entreprises agricoles» (PEA) dans lesquels les groupes de producteurs font partie intégrante des chaînes de valeurs. Grâce à l’appui de prestataires de services locaux pour le développement des affaires, des liens sont établis entre les différents acteurs (fournisseurs d’intrants, producteurs agricoles, entreposeurs, transformateurs, institutions de crédit, acheteurs) de la chaîne de valeurs pour relier efficacement les agriculteurs aux marchés. La rentabilité et la durabilité sont des éléments clés de l’approche CASE. Le principe selon lequel «tous les acteurs dans un pôle d’entreprises sont capables de générer des revenus supplémentaires» forme la base de la durabilité en termes tant économiques qu’environnementaux. L’approche CASE est centrée sur les producteurs et les aide à identifier et à accéder à des marchés agricoles plus rentables. Un rôle important est donné aux groupements et aux organisations agricoles, et l’accent est mis sur la gestion de l’information.

Ce programme de formation va se pencher sur les leçons apprises et les belles pratiques de l’IFDC et des organisations partenaires.

QUI DEVRAIT PARTICIPER?

Le programme de formation est destiné aux professionnels du secteur privé et du secteur public ayant un intérêt particulier pour les liens entre les agriculteurs et les marchés, tels que:

  • Les organisations de producteurs et les associations de vendeurs des produits agricoles
  • Les responsables gouvernementaux des ministères chargés de l’agriculture, commerce et finance. intervenant dans la formulation et la mise en œuvre des politiques agricoles et commerciales
  • Les fournisseurs de services tels que les institutions financières, les compagnies d’assurance, les transporteurs, les services de téléphonie mobile, des solutions de nouvelles plates-formes technologiques de l’information et de la communication (TIC), les services d’information sur les marchés et les services techniques de développement d’entreprises.
  • Les compagnies privées d’agrobusiness faisant les affaires avec les agriculteurs: les transformateurs et les exportateurs des produits agricoles, les importateurs, les distributeurs et les vendeurs ruraux d’intrants agricoles.
  • Les représentants des organisations nationales et internationales impliquées dans le financement du développement agricole et des projets d’agro-business.

La participation des équipes de projets est vivement encouragée.

OBJECTIFS DU PROGRAMME DE FORMATION

The objectives of this five-day program are to:

  • Analyser les théories qui sous-tendent les différents principes et les composantes de la relation entre les agriculteurs et les marchés en intégrant les enseignements tirés des expériences d’IFDC et des organisations partenaires en Afrique.
  • Montrer comment mettre en pratique avec succès les théories enseignées à travers des études de cas bien sélectionnés
  • Améliorer les capacités des participants d’analyser les liens entre les agriculteurs et les marchés dans des contextes agricoles spécifiques des marchés d’intrants agricoles et de produits.
  • Développer des projets ou des approches de projets qui intègrent les principes permettant de relier efficacement les agriculteurs aux marchés.
  • Créer un réseau favorisant les échanges futurs, l’élaboration conjoint de projets, la généralisation des approches des liens entre les agriculteurs et les marchés ainsi que relations professionnelles

faulani

Methodologie de formation


La formation de cinq jours est une combinaison d’exposés théoriques, de méthodes inter¬actives animées par des personnes ressources pour illustrer les liens entre les producteurs et les marchés, ainsi que des présentations faites par les participants ou les projets participants.

Chaque jour, les participants ont l’occasion de mettre en pratique les théories enseignées au travers d’une étude de cas incluant l’ensemble des éléments théoriques. Cette étude de cas forme la base pour une proposition de projet portant sur les liens entre les producteurs agricoles et les marchés que les groupes de participants présentent en fin de formation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les Thèmes et Autres


CONTENU DU PROGRAMME DE FORMATION

Le programme est composé de trois sous-thèmes:

  1. Les marchés d’intrants: L’importation des intrants agricoles est souvent le fait d’un nombre limité d’acteurs sur un marché national, tandis que la distribution des intrants est ouverte à tous, y compris à certains acteurs n’ayant aucune connaissance technique particulière. Comment les agriculteurs peuvent-ils identifier un distributeur fiable et développer avec lui une relation mutuellement bénéfique? Comment peuvent-ils négocier de bons prix pour leurs intrants? Comment peuvent-ils en assurer la livraison en temps opportun? Comment apprennent-ils à utiliser le bon intrant et de la bonne manière?
  2. Les marchés de produits agricoles: Il existe des marchés à l’échelle locale, nationale et internationale. Souvent, un producteur a seulement accès aux marchés locaux, alors que d’autres marchés pourraient offrir de meilleurs prix. Comment les producteurs peuvent-ils identifier ces marchés, y accéder et y vendre leurs produits à des prix négociés selon l’offre et la demande? Comment peuvent-ils faire un usage optimal des partenariats construits avec d’autres acteurs dans une même chaîne de valeurs?
  3. Les questions transversales: Pour que les pôles d’entreprises agricoles (PEA) fonctionnent, plusieurs autres conditions doivent être remplies. Le programme de formation sera axé sur six de ces questions transversales: (a) le développement et la gestion des associations; (b) les systèmes d’information sur les marchés (SIM) et les solutions de plates-formes TIC, (c)l’accès aux services financiers, (d) les politiques agricoles, (e) les politiques agricoles et (f) l’intégration du genre.

L’EQUIPE DE FORMATION

L’équipe de formation inclura des spécialistes du domaine de l’IFDC ayant plus de 20 ans d’expérience et d’autres experts des organisations partenaires.

Travel & Fees


LE LIEU DE L’ATELIER

hotel venue

L’atelier de formation aura lieu à la Résidence Hôtelière IVOTEL située au cœur de la Cité du Plateau, le centre des affaires d’Abidjan. IVOTEL se trouve à proximité des attractions telles que la Cathédrale St Paul, L’International Club & Paintball Park et le Quartier Commercial de Treichville – la plaque tournante pour restaurants et loisirs. Situé à 14 km de l’aéroport international d’Abidjan, IVOTEL propose un service de navette gratuit pour ses hôtes. L’Hôtel dispose d’une piscine, un centre de détente et de bien-être, un service restaurant ainsi que d’un accès gratuit à internet à haut débit.

Les participants bénéficieront d’un tarif spécial de la chambre négocié par IFDC: 55,000 francs CFA (environ US $96) par nuit (toutes taxes comprises). Ce taux comprend également un petit déjeuner gratuit servi tous les jours de l’atelier. Les participants sont responsables du paiement de leur hébergement dès leur arrivée à l’Hôtel. Ce tarif est valable pour les réservations effectuées au plus tard le 5 août,2016. Passée cette date, les réservations seront conditionnées à la disponibilité des chambres et seront offertes au meilleur tarif du moment. Les participants devraient arriver à Abidjan, Cote d’Ivoire, le Dimanche 4 septembre 2016.

Veuillez remplir le formulaire de réservation de l’hôtel et le retourner par email à l’adresse sjackson@ifdc.org AVANT LE 5 AOUT 2016, afin de réserver votre chambre/transportation!

Hôtel Ivotel Abidjan

Plateau, Rue Gourgass

01 BP 1336 ABIDJAN 01

Contact: Philomène Kakou

TEL: +225 20 25 66 66

FAX: + 225 20 25 66 67

E-Mail : p.kakou@ivotel.com or ivotel@ivotel.com

Website: www.ivotel.com

 

L’ inscription et
ses frais


reg_two

register_french

COUT ET INSCRIPTION

Les frais réguliers du programme de l’atelier sont de 1650 dollars US par participant. Ce montant inclut un dépôt non remboursable de 250 dollars US. Il doit parvenir à l’IFDC au plus tard 5 août, 2016, quatre (4) semaines avant le début du programme. Les paiements reçus après cette date seront acceptés à la discrétion de l’IFDC et feront l’objet des frais de retard. Les participants auront la possibilité de profiter d’une réduction si leur inscription et leur paiement sont reçus par l’IFDC avant le 5 juillet, 2016.

L’inscription se fait selon le principe du «premier arrivé, premier servi». Les participants ayant payé sont prioritaires. Toute organisation souhaitant inscrire plus d’un participant doit fournir les informations demandées pour chacun des participants inscrits.

LE PAIEMENT

  • (1) par chèque payable à l’un des bureaux de l’IFDC;
  • (2) par virement bancaire sur le compte de l’IFDC aux Etats-Unis Compte numéro 55281 Numéro ABA 062203955 First Metro Bank 406 West Avalon Avenue, Muscle Shoals, Alabama, États-Unis;r
  • (3) par carte de crédit (MasterCard, Visa ou American Express)

Les frais d’inscription au programme comprennent la formation et les matériels de référence, tous les déjeuners et les pauses café / thé, ainsi que les transports locaux pour les visites de terrain. Les frais ne comprennent pas les billets d’avion, les frais d’hébergement, les dîners, les frais médicaux ou les frais de communication. Tous ces derniers frais relèvent de la responsabilité des participants.

A propos


A PROPOS DE L’IFDC

L’IFDC est une organisation internationale publique, sans but lucratif, destinée à accroître la productivité agricole et la production alimentaire par le développement et l’utilisation des nutriments des plantes dans des systèmes durables de production agricole. Basée à Muscle Shoals, Alabama, États-Unis, l’IFDC est engagée dans le développement des ressources humaines, la recherche et l’assistance technique en collaboration avec des organisations publiques, privées, nationales et internationales à travers le monde. Depuis 1974, l’IFDC a conduit plus de 700 ateliers formels de formation, des voyages d’études et des programmes de formation pour plus de 11,000 participants provenant de 150 pays. Les programmes ont couvert un large éventail de sujets, notamment la gestion intégrée de la fertilité du sol et l’utilisation efficiente d’engrais, la technologie de production d’engrais, la gestion des intrants agricoles par les distributeurs, le marketing compétitif, la gestion de chaîne d’approvisionnement, l’analyse des investissements, les réformes politiques et de nombreux sujets spécialisés.

FOR MORE INFORMATION

Le Directeur de l’Unité de formation et de coordination des ateliers

IFDC
P.O. Box 2040 Muscle Shoals, Alabama 35662, U.S.A.
Téléphone: +1 (256) 381-6600
Telefax: +1 (256) 381-7408
E-Mail: training@ifdc.org
Website: www.ifdc.org
NOTE : En tant qu’une organisation sans but lucratif, l’IFDC ne finance ni ne parraine aucun participant.