Réflexion sur les jalons atteints en quatre décennies

40

Il est de coutume que l’atteinte d’une étape importante évoque en nous le désir d’évaluer les succès passes et de nous tourner vers des projets futurs tout aussi significatifs. Tel est le cas alors que je me penche sur les 40 années de services rendus par l’IFDC, dans le souci d’atteindre la sécurité alimentaire mondiale tout en améliorant les conditions de vie de milliards de petits agriculteurs.

Depuis sa création en 1974, l’IFDC reste fortement attaché à sa mission de « continuer à développer de nouveaux engrais et technologies de production agricole » telle qu’appuyée par le Centre national de développement des engrais (NFDC) au cours des décennies précédentes, au sein du Tennessee Valley Authority aux États-Unis. Au début, les efforts de l’IFDC se concentraient essentiellement sur l’Amérique latine et l’Asie, en particulier pour évaluer l’efficacité de l’application directe de la roche phosphatée et pour adresser la question de l’efficacité de la faible utilisation de l’azote dans la production du riz, respectivement. En moins de deux décennies, nombreux de ces pays en développement atteignirent la sécurité alimentaire. C’est à partir de là que l’influence et les interventions de l’IFDC furent propagées à travers le monde entier – en Europe de l’Est et en Afrique – au moyen de l’apprentissage de bonnes pratiques culturales, en offrant l’accès à de nouvelles technologies des engrais et l’assistance technique aux industries privées.

Tout au long de l’histoire de l’IFDC, l’évolution a été le mantra du Centre, et la transformation l’a emmené à croître au-delà du développement des engrais et du transfert de technologies à quelque chose de beaucoup plus grand de par sa profondeur et sa portée. Aujourd’hui, le Centre est un expert renommé dans la création et l’amélioration de chaînes nationales et régionales d’approvisionnement en intrants et dans la connexion des petits exploitants agricoles à des marchés de produits agricoles rentables et en bon fonctionnement. L’IFDC a acquis une profonde expertise dans l’établissement d’économies liées à l’agriculture au sein de marchés en émergence – tout en étant axé sur la gestion des elements nutritifs de la plante, la politique proagricole, les partenariats public-privé et la professionnalisation des petits agriculteurs.

Cependant, au milieu de toutes ces réalisations, nous devons nous résoudre à envisager l’avenir de la sécurité alimentaire. Les défis à relever sont plus grands que jamais, et les enjeux croissent d’année en année. L’IFDC est convaincu que c’est l’innovation qui marquera le prochain chapitre de cette histoire. Les progrès de la technologie des engrais seront essentiels à la quête pour nourrir près de 10 milliards de personnes d’ici 2050. Nous sommes dans une position unique de l’Histoire, un peu comme lors de la revolution industrielle au milieu des années 1800, où nous avons – ou aurons bientôt – les outils pour protéger l’environnement, résister et réagir face aux changements climatiques, augmenter l’efficacité de l’utilisation des nutriments et améliorer la santé humaine.

Tout le long de cette année, l’IFDC va commémorer les réalisations du Centre, en consacrant du temps à l’évolution du Centre au cours de la décennie, dans chacun des quatre numéros de IFDC Magazine. Nous explorerons également nombreuses des questions et opportunités auxquelles nous sommes confrontés dans le cadre des efforts futurs de développement. En espérant que ceci constituera non seulement une évaluation historique captivante, mais également une source d’inspiration pour le travail futur d’IFDC et d’autres acteurs du développement agricole international.

-Dr. Amit Roy

Président et chef de la direction de l’IFDC

Notre première décennie en photos

%d bloggers like this: